Les Fake News : le fléau de l’ère digitale

Les Fake News : le fléau de l’ère digitale

Les Fake News : le fléau de l’ère digitale 800 501 Les Petits Puzzles

À l’heure où les réseaux sociaux ne cessent d’accroître leur présence dans nos vies quotidiennes, les fake news sont elles aussi de plus en plus présentes au sein des informations délivrées par les médias. Mais contrairement à ce que l’on pourrait croire, les fake news, ou « infox » en français, n’ont pas attendu l’arrivée d’internet pour se manifester. L’exemple français le plus marquant, qui perdurera dans les mémoires de ceux qui l’ont vécu, reste le mensonge lié à Tchernobyl. En 1986, quelques jours après la catastrophe, les présentateurs météo affirmaient que la présence d’un anticyclone à l’est de la France allait permettre de contrer la progression du nuage radioactif. L’un des plus gros mensonges français relayé par les médias.

Les fake news sont donc présentes depuis des décennies, mais les réseaux sociaux actuels ont contribué à intensifier et à élargir leur diffusion. La rapidité de cette propagation entraîne donc un encombrement de la sphère digitale, à travers une pollution informationnelle, pouvant causer du tort aussi bien aux particuliers qu’aux professionnels. Les fake news ne concernent plus seulement les secrets d’états ou d’entreprises. La digitalisation a contribué à leur développement et aujourd’hui, n’importe quel individu lambda peut en être victime. En tant qu’experts du digital, on vous explique comment apprendre à identifier ces fake news pour mieux s’en prémunir !

Les infox : savoir les identifier et les contrer

Une fake news : c’est quoi exactement ?

Pascal Froissart, enseignant-chercheur en communication à Paris, définit la fake news comme étant une « fausse nouvelle lancée en connaissance de cause dans le champ médiatique ». Les infox peuvent poursuivre divers objectifs : tromper une audience, générer plus de trafic sur un site internet en utilisant un titre très accrocheur ou encore influencer l’opinion publique.

La campagne présidentielle de Trump a été confrontée à de nombreuses fake news !

Les fake news ont notamment joué un rôle primordial en termes d’influence de l’opinion publique lors de l’élection de Donald Trump en 2016. L’une des plus célèbres fake news restera le soutien du pape à Donald Trump durant sa campagne. Relayée sur de nombreux réseaux sociaux, elle a atteint près d’un million de personnes avant d’être démentie publiquement par le pape.

Leur présence se multiplie dans tous les domaines : politique, sport, monde de l’entreprise, cinéma et bien d’autres encore. Ce dernier en a d’ailleurs récemment été la cible suite au processus de « deepfake », qui a permis d’intervertir les visages de Jack Nicholson et de Jim Carrey dans le film Shining, pour un résultat plus que réaliste, de quoi faire froid dans le dos.

Apprendre à les reconnaître : les bonnes questions à se poser

Afin d’être en mesure d’identifier les infox, plusieurs questions peuvent vous aider à déterminer la fiabilité des informations auxquelles vous êtes confronté au quotidien.

  • Quelle est la source de mon information ?

Regardez systématiquement la source de votre information. L’auteur peut être un célèbre journal ou une grande agence de presse, garantissant ainsi la crédibilité de la déclaration.

À l’inverse, si la source n’est pas mentionnée ou si l’auteur semble être un blog ou un site internet peu ou pas connu, mieux vaut se méfier !

Posez-vous les bonnes questions afin d'identifier les fake news !
  • Les visuels sont-ils cohérents avec mon information ?

Observez minutieusement les visuels qui accompagnent votre information. Photos ou vidéos, prenez quelques minutes pour examiner les éléments principaux : le moment de la journée, le lieu, les vêtements portés ou la langue parlée par les personnes figurant dans le visuel. Autant de détails qui vous permettront d’évaluer la fiabilité de votre information.

  • Mon information est-elle relayée sur d’autres médias?

Si l’information est très « croustillante », surtout ne criez pas au loup trop vite. Contactez directement l’informateur source pour lui demander une « quote » et quelques détails. Si cela vous semble digne de confiance, alors allez-y !

Pensez toujours à comparer vos sources lorsque vous êtes face à une possible fake news !

Vous pouvez également choisir de comparer votre information. En quelques clics, vous pouvez rapidement vérifier si elle a été relayée sur d’autres médias ou non. Si c’est le cas, vous pouvez analyser les deux sources afin de déterminer la cohérence entre ces dernières.

Dans le cas contraire, si votre information n’a pas été relayée, vous êtes peut-être face à une fake news !

La loi anti-fake news : les débuts d’un long combat

Adoptée à la fin de l’année 2018, la loi contre la « manipulation de l’information » a pour but d’éliminer les fausses informations de l’univers médiatique, en particulier durant les trois mois précédant un vote national. Les principaux acteurs des réseaux sociaux (Google, Facebook ou Twitter) sont également sollicités à travers cette loi, puisqu’ils devront être totalement transparents sur les publicités politiques rémunérées qui seront relayées sur leur plateforme respective.

Mais cette loi a trouvé ses détracteurs. De nombreux journalistes, juristes et autres parlementaires jugent cette loi anti-fake news inefficace, voire dangereuse pour la liberté d’opinion, craignant que les citoyens s’autocensurent par crainte d’exposer une information possiblement fausse.

L’élimination, ou du moins la modération, des fake news reste donc un sujet complexe et controversé. La loi anti-fake news a donc un long chemin à parcourir avant d’être totalement adoptée par tous.

Les fake news : la nouvelle menace des entreprises ?

Une réputation qui peut être entachée

Les entreprises et les marques sont également victimes des répercussions des fake news. Souvenez-vous de Starbucks en 2017, qui avait dû démentir un faux tweet affirmant que l’enseigne offrait des boissons gratuites à toutes les personnes immigrées entrées illégalement sur le territoire des États-Unis. Le tweet en question, partagé des centaines de fois, était accompagné d’un visuel reprenant sensiblement les « codes » de la marque : même logo, mêmes couleurs, même typographie, de quoi duper n’importe quel consommateur lambda.

En quelques minutes, avec la rapidité de diffusion des réseaux sociaux, n’importe quelle entreprise peut voir sa réputation et sa notoriété souillées. Et cela peut avoir un impact sur tous les acteurs de la marque : les dirigeants, les équipes internes, mais également les clients ou les fournisseurs.

La communication de crise : savoir agir en conséquence

Si votre entreprise est confrontée à la diffusion d’une infox la concernant, le plus important est de RÉAGIR au plus vite, ne restez surtout pas silencieux !

Apportez un démenti officiel sur tous les canaux de communication que vous utilisez avec votre audience. Si vous en ressentez le besoin, vous pouvez faire appel à un professionnel en gestion de crise en entreprise qui vous aidera à rétablir la vérité auprès de votre auditoire.

Préparez votre équipe à mettre en place une communication de crise en cas de fake news !

Mais le meilleur moyen de vous préserver d’une éventuelle fake news reste l’anticipation. Pour cela, vous devez avoir une équipe prête à réagir en cas de communication de crise et une stratégie de réponse adaptée. Vous pouvez par exemple rédiger en amont des éléments d’explication et de réponse pour votre audience. Vous pouvez également effectuer une veille régulière sur les différents réseaux sociaux afin de rester à l’affût des infox potentielles.

Pour conclure :

Bien que le gouvernement ait commencé sa lutte contre la diffusion des fake news, ces dernières ne sont pas prêtes de disparaître de l’univers médiatique !

Mais pas de panique ! La lutte contre les fake news est un combat que chacun peut mener dans son quotidien. En se posant les bonnes questions, comme mentionnées précédemment, vous pouvez analyser les informations auxquelles vous êtes confronté et ainsi, réduire le risque de croire en une infox. En tant qu’entreprise, en anticipant bien à travers une veille assidue de vos réseaux sociaux et en préparant consciencieusement votre communication de crise, vous pourrez réagir rapidement et ainsi, limiter les dégâts pour votre entreprise et vos salariés.

Les Petits Puzzles

Passionnés du digital, supers communicants, dingues de datas... Toutes les plumes inspirées et inspirantes sont mises à l'honneur chez Jadéclo.

Retrouvez tous les articles de l'auteur Les Petits Puzzles

Jadéclo : votre agence de communication audacieuse !

Une actualité ? Une nouvelle mise à jour ? De nouveaux outils ? Avec le blog Jadéclo, votre veille est assurée !

E-mail

contact@jadeclo.com

Localisation

31 rue de Paris,
06000 Nice

engagement RSE des marques
L’importance de travailler votre communication RSE 650 488 Claire Lefèvre

L’importance de travailler votre communication RSE

creer-un-groupe-facebook-pour-son-entreprise
Pourquoi faut-il créer un groupe Facebook pour son entreprise ? 1200 799 Adrien Tête

Pourquoi faut-il créer un groupe Facebook pour son entreprise ?