La pollution numérique : un impact véritable sur l’environnement

La pollution numérique : un impact véritable sur l’environnement

La pollution numérique : un impact véritable sur l’environnement 800 614 Les Petits Puzzles

En 2017, Greenpeace a établi un rapport pointant du doigt les impacts environnementaux de la pollution numérique. Le constat de l’ONG est simple : « En 2020, le trafic Internet mondial pourrait avoir triplé ». La répercussion sur l’environnement et sur la planète sera donc d’autant plus importante, avec un nombre d’utilisateurs d’internet croissant et une consommation de nos données grandissante.

La place du digital et des technologies numériques dans nos vies ne cesse d’accroître depuis plusieurs années, et ce, au détriment de l’environnement qui nous entoure. Nos données sont stockées, rangées, protégées et conservées au sein du cloud, qui consomme une quantité gigantesque d’énergie pour nous permettre d’y avoir accès n’importe où et à n’importe quel moment.

Greenpeace tire donc la sonnette d’alarme et souhaite voir une véritable transition énergétique s’opérer, à travers les géants du web, mais également à l’échelle de chaque entreprise, voire de chaque individu. Jadéclo vous dit tout sur ce désastre environnemental et sur les solutions qui existent pour lutter contre la pollution numérique !

La pollution numérique, c’est quoi exactement ?

La pollution numérique, aussi appelée pollution digitale, désigne la pollution produite par les nouvelles technologies et qui impacte directement et négativement l’environnement. Elle consomme à elle seule 10 % de l’électricité mondiale. Elle se divise en deux catégories : la pollution générée par la production des outils numériques (les portables, les ordinateurs, les tablettes etc.) et la pollution engendrée par l’utilisation de ces outils au quotidien.

C’est donc le cycle de vie tout entier des équipements numériques qui engendre de la pollution digitale. Dans un premier temps, la fabrication des téléphones, des ordinateurs et autres tablettes nécessite l’extraction de ressources minérales. Cette étape requiert une grande quantité d’énergie car les métaux sont de plus en plus rares au sein des mines, et nécessitent davantage d’efforts pour réussir à les extraire. L’extraction est donc une étape qui s’avère être très polluante.

Vous aussi, vous pouvez agir contre la pollution numérique à votre échelle !

Une fois ces équipements numériques créés, les utilisateurs commencent à les utiliser dans leur quotidien et donc, ils génèrent des centaines de milliers de données. Ces données sont stockées dans des centres de stockage spécialisés, également appelés data centers. Les informations stockées au sein de ces centres sont traitées et alimentées en électricité en permanence, afin que nous puissions y avoir accès 24h/24. Les data centers sont donc extrêmement énergivores et entraînent des quantités volumineuses d’émissions de gaz à effet de serre. Enfin, lorsque l’équipement numérique ne fonctionne plus, dans le meilleur des cas, il peut être recyclé, réparé ou réutilisé. Mais dans le pire des cas, il est détruit, enfoui ou laissé dans une décharge à ciel ouvert, ce qui est dévastateur pour l’environnement.

Au quotidien, chaque petit geste que nous effectuons sur notre téléphone, sur notre ordinateur portable ou même sur notre imprimante nécessite une activité numérique et génère, par conséquent, de la pollution numérique à travers des émissions de gaz à effet de serre. Envoyer des emails, télécharger des vidéos, effectuer une recherche sur Google, envoyer des sms, jouer à un jeu vidéo en multijoueur, regarder un film sur Netflix, conserver ses emails dans sa boîte mail, utiliser un objet connecté, regarder un film en streaming… Chacune de ces actions peut paraître anodine à l’échelle d’un individu, mais multipliez cela par les quatre milliards d’internautes présents dans le monde, elles ont bel et bien un impact considérable sur l’environnement.

Selon l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie), à l’échelle mondiale, ce sont aujourd’hui 4 % des émissions de gaz à effet de serre qui sont produites par l’industrie du numérique, soit 1,5 fois plus que ce que produit le transport aérien.

Comment lutter contre la pollution digitale ?

La pollution digitale est donc un fléau grandissant de l’ère digitale dans laquelle nous vivons aujourd’hui. Néanmoins, des solutions existent pour lutter contre la pollution numérique. Des solutions accessibles à tous, qui permettent à chaque individu de faire un geste pour la planète.

Optimisez vos recherches sur internet

Changer de navigateur pour luter contre la pollution numérique et faire un geste pour l'environnement !

Lorsque vous recherchez quelque chose sur Google, cela équivaut à laisser, pendant une heure, une ampoule basse consommation allumée. Pour limiter cet impact, vous pouvez choisir d’utiliser un autre navigateur, tel que Lilo ou Ecosia, qui consacrent une partie de leurs revenus à des projets durables et écologiques. Un moyen simple pour faire un geste pour la planète !

Pour réduire vos requêtes, privilégiez également vos favoris et votre historique ! Plutôt que de refaire une nouvelle recherche sur internet, gardez directement les sites internet que vous consultez régulièrement en favoris afin de réduire votre chemin pour y accéder.

Pensez également à regarder dans votre historique lorsque vous souhaitez retourner sur une page que vous avez récemment consulté. Enfin, ne multipliez pas l’ouverture de vos onglets ! Fermez les onglets dont vous n’avez pas besoin et conservez uniquement ceux qui sont nécessaires afin de réduire votre consommation d’énergie.

Apprenez à utiliser votre boite mail de manière durable

Envoyer un email avec une pièce jointe équivaut à laisser une ampoule allumée pendant une heure. De la même manière, prenons l’exemple d’une entreprise composée d’une centaine de salariés. L’intégralité des emails qu’ils envoient sur une année équivaut à 13 allers-retours New-York Paris en avion, soit une émission de près de 14 tonnes de CO2 par an. La consommation énergétique engendrée par l’envoi et le stockage de mails représente donc une part importante de la pollution numérique.

Heureusement, de simples gestes existent pour que vous aussi vous puissiez faire un geste pour l’environnement ! Pour éviter les emails inutiles, pensez à vous désinscrire des newsletters qui ne vous intéressent plus. Cela réduira considérablement le nombre d’emails qui vous ont été envoyés et que vous avez supprimés sans même les ouvrir ! Faites également régulièrement le ménage dans votre boite mail en supprimant les mails que vous avez traités et qui ne sont plus d’actualité. Dans la mesure du possible, essayez de ne pas trop charger vos emails avec des designs composés de différentes couleurs ou de différentes polices, car cela alourdit le poids de votre email. Enfin, l’installation d’un filtre anti-spam peut être une solution pour vous débarrasser de ces pourriels !

Faites le ménage dans votre boite mail pour réduire la pollution numérique que vous engendrez !

Et si vous n’avez pas le temps de trier vos emails, vous pouvez faire appel à une entreprise spécialisée dans le nettoyage des boites mails en ligne. Ces dernières sont nombreuses sur le marché et vous permettront de faire le tri plus rapidement parmi tous vos emails !

Réparez vos appareils plutôt que de les remplacer

Lorsque votre ordinateur portable, votre tablette ou votre smartphone commencent à montrer quelques défaillances, vous avez plutôt tendance à racheter de nouveaux équipements ? Et bien sachez que cela est mauvais pour l’environnement !

Réparez vos appareils plutôt que de les remplacer, cela réduira la pollution numérique !

Lorsque vos appareils numériques commencent à tomber en panne, mieux vaut les faire réparer par un professionnel. Cela permet de les entretenir sur le long-terme et de rallonger leur durée de vie. De la même manière, préférez les appareils d’occasion ou reconditionnés plutôt que ceux qui sont tous neufs.

Lorsque vous choisissez de racheter un nouvel équipement et par conséquent, de jeter l’ancien, ce dernier n’est pas toujours recyclé. En France, en 2015, on estimait que 4 appareils électroniques sur 10 étaient recyclés. Les 6 autres étant déposés dans de gigantesques décharges avec d’autres déchets…  

Débranchez ou éteignez vos appareils pour réduire leur consommation d’énergie

En Europe, les box internet consomment à elles seules l’équivalent de la production de trois réacteurs nucléaires. Nous les utilisons plusieurs heures par jour, à la maison ou au bureau, mais la nuit, ces box restent allumées en permanence et continuent de consommer de l’énergie. Le meilleur moyen de réduire cette consommation est donc d’éteindre vos appareils lorsque vous ne les utilisez pas. Cela vous permettra non seulement de faire un geste pour l’environnement, mais également pour votre portefeuille, puisque vous diminuerez votre consommation électrique !

De la même manière, ne laissez pas votre ordinateur portable ou votre téléphone charger en permanence. Attendez plutôt que la batterie de votre appareil se décharge complètement avant de le mettre à charger. Cela vous permettra d’entretenir et de rallonger la durée de vie de vos équipements et de réduire leurs consommations d’énergie. Et pour aller encore plus loin, vous pouvez même utiliser le mode économie d’énergie disponible sur votre ordinateur ! Cela sera bénéfique pour votre PC, mais aussi pour vos yeux !

Limitez le stockage de vos données sur le cloud

Stocker vos photos de vacances, vos fichiers ou vos documents importants sur le Cloud consomme deux fois plus d’énergie que de les conserver sur votre ordinateur, en interne. En effet, passer par le Cloud nécessite des allers-retours très énergivores entre les serveurs et les utilisateurs. Privilégiez donc le stockage local, directement sur votre ordinateur, afin d’accéder plus facilement à vos fichiers, tout en réduisant votre consommation d’énergie. Et si votre ordinateur commence à ne plus avoir assez de mémoire, pensez au disque dur externe pour sauvegarder vos documents !

Pour conclure :

Le combat contre la pollution numérique n’en est qu’à ses débuts et il risque de perdurer durant plusieurs décennies encore. Néanmoins, certains géants d’internet ont commencé leur transition, ce qui pourrait inciter d’autres entreprises à en faire de même. À travers le rapport établi par Greenpeace, on peut voir que ces géant du net, Apple, Facebook et Google, sont passés à 100 % d’énergies renouvelables pour l’alimentation de leurs centres de données. Aujourd’hui, près de 20 nouvelles entreprises ont rejoint le mouvement. Parmi elles, on retrouve IBM, Microsoft ou encore HP. Mais l’ONG aimerait voir d’autres acteurs clés du secteur, tels que Netflix, Amazon ou Twitter, opérer également cette transition numérique.

Il n’est néanmoins pas nécessaire d’être une entreprise aussi grande qu’Apple ou Amazon pour pouvoir lutter contre la pollution numérique. Chaque entreprise, à son échelle, peut mettre en place des actions pour réduire son impact environnemental. Ces actions peuvent se traduire par un nettoyage régulier de sa boite mail par chaque employé, par l’appel à un fournisseur d’électricité verte pour l’énergie du bureau ou par l’installation d’un moteur de recherche responsable !

Et vous, quelles actions avez-vous mis en place pour lutter contre la pollution numérique au bureau ?

Les Petits Puzzles

Passionnés du digital, supers communicants, dingues de datas... Toutes les plumes inspirées et inspirantes sont mises à l'honneur chez Jadéclo.

Retrouvez tous les articles de l'auteur Les Petits Puzzles

Jadéclo : votre agence de communication audacieuse !

Une actualité ? Une nouvelle mise à jour ? De nouveaux outils ? Avec le blog Jadéclo, votre veille est assurée !

E-mail

contact@jadeclo.com

Localisation

31 rue de Paris,
06000 Nice

Rendez votre croissance organique exponentielle en utilisant le growth hacking de recommandation !
Qu’est ce que le Growth Hacking ? 750 500 Les Petits Puzzles

Qu’est ce que le Growth Hacking ?

Retrouvez les événements du mois de décembre dans votre calendrier marronnier décembre 2020 !
Marronnier décembre 2020 : enfin la fin de l’année ! 800 533 Les Petits Puzzles

Marronnier décembre 2020 : enfin la fin de l’année !